Le ver géant de Morgat

De Forge du projet Territoires Sonores
Aller à : navigation, rechercher


Chaque friandise sonore a son parfum et sa couleur : des grottes au sémaphores, du vécu au ressenti, de le vie traditionnelle aux nouveaux usages… Les facettes du Cap de la Chèvre ont un goût savoureux de savoir, de berlingot et de flâneries. Ecouter les autres friandises sonores.

Informations sur le document

Durée : 5 min 2 s

Accompagnons Jacques Grall, biologiste marin, sur la plage de Morgat à la recherche d'un ver géant baptisé Balanoglossus clavigerus.

Réalisation : Matthieu (prise de son et montage), Muriel (pelle et bottes).

Matériel : micro stéréo Audio-Technica AT825 / préampli Sound Devices MixPre / enregistreur Edirol R-1

Logiciel de montage : Samplitude SE

Ecouter, télécharger

Télécharger le fichier

Retranscription

(bruits de clapotis et de pas dans le sable)

Eh bien on est ensemble sur la plage de Morgat, donc on se trouve à côté du port de plaisance, en presqu'île de Crozon. On va tâcher de trouver un ver qui s'appelle Balanoglossus clavigerus. Ce ver-là peut atteindre des longueurs – environ – d'un mètre ou d'un mètre vingt. Donc, là on se trouve à marée basse, par un coefficient d'environ 80, près de l'eau, et ce qu'on peut voir ici sur le sable c'est des gros tortillons qui font à peu près un centimètre de diamètre. Y'en a, ils sont répartis un peu partout sur la plage et on va essayer de creuser un peu pour voir si on peut attraper la bête qui a créé ces tortillons.

Donc ce qu'il faut faire c'est commencer à creuser, mais sans tout casser, et puis ne pas traîner une fois qu'on a enfoncé nos bêches, quoi.

Alors. Ça a creusé là. Pas très loin. (voix étouffée, sons de bêche dans le sable)

Bon voilà un premier échec je pense, parce que là il a eu le temps de se barrer. Il a tendance à s'enfuir. Il est capable de se cacher assez profondément dans le sable. Donc l'idéal pour le trouver, c'est d'avoir des zones où il y a du sable fin qui recouvre du sable assez grossier. Il a du mal à progresser dans le sable grossier, donc c'est comme ça qu'on peut l'attraper.

Mais en attendant, on peut voir aussi des oursins des sables, hein, il y en a là. C'est assez joli, on dirait des petites boules de poils jaunes. Donc ça c'est de l'oursin des sables. Et puis quand il meurt ça donne des espèces de petites boules blanches creuses, là, qui sont sur les plages en grand nombre.

Bon on va essayer d'en attraper un autre (nouveaux bruits de bêche dans le sable et rires). Vas-y, vas-y ! Arrête, y'a un oursin. Ouak ! on va ré-essayer là.

Pas facile d'en trouver des... ah si, celui-là. Vas-y, mets-toi en face de moi, on y va. Top. Il est là. Donc, ça c'est sa tête, d'accord, pis là il a des branchies. Les branchies permettent de retirer de l'oxygène de l'eau et aussi de trier le sable qu'il va avaler après par la bouche. C'est pas tout à fait la même granulométrie, (entre) ce qu'il avale et ce qu'il a autour de lui. Bon c'qu'il faut voir aussi, c'est qu'il est entouré de mucus. Tiens vas-y, prends ! Tu va voir ça va te coller aux doigts et après tu peux plus l'enlever, hein (petit rire)... ça fait des... et l'odeur, j'la sens d'ici, c'est impressionnant.

Tiens !

A hemichordate. (Un hemichordé)

Cool. (Bien)

You've never seen that? (Tu n'as jamais vu ça?)

Never, I've never seen that. (Jamais, je n'ai jamais vu ça)

I might give it a wash in the sea. (Je devrais le laver dans la mer)

Yeah. (Oui)

See that. It's pretty big, no ? (T'as vu ça. C'est plutôt grand, non ?)

This one is looking... It's a meter long after I've broken it. (Celui là a l'air... Il fait un mètre de long après que je l'ai cassé)

Smell it. (Sens-le)

Ho, it stinks ! (Oh, ça pue !) (rires)

C'est dégueulasse !

Qu'est-ce qu'on fait ? on essaye d'en... encore un autre ?

Ben ouais, si tu veux. Est-ce qu'on peut en choper un en entier?

Ah, si on pouvait, ce serait bien. Mais on vient d'améliorer notre technique.

(bruits de pas sur le sable et clapotis des vagues).

Licence

Document sous contrat Creative Commons by-nc-nd

By-nc-nd.jpg

Vous êtes libres :

de reproduire, distribuer et communiquer cette création au public

Selon les conditions suivantes :

Paternité. Vous devez citer le nom de l'auteur original de la manière indiquée par l'auteur de l'oeuvre ou le titulaire des droits qui vous confère cette autorisation (mais pas d'une manière qui suggérerait qu'ils vous soutiennent ou approuvent votre utilisation de l'oeuvre).

Pas d'Utilisation Commerciale. Vous n'avez pas le droit d'utiliser cette création à des fins commerciales.

Pas de Modification. Vous n'avez pas le droit de modifier, de transformer ou d'adapter cette création.